Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2015

11 conseils pour mieux dormir

thérapies globales Dominique BERNARD LEDIVoici 11 conseils pour bien dormir que l'on retrouve chez tous les bons spécialistes :

  1. Dormez dans le noir total, ou aussi total que possible. Lorsque la lumière frappe vos paupières, elle interrompt la production de sérotonine et mélatonine (l'hormone du sommeil), en perturbant le rythme circadien de la glande pinéale (qui gère votre horloge biologique). Si vous devez vous lever la nuit pour aller aux toilettes, essayez de ne pas allumer la lumière. Si c'est trop risqué, mettez une veilleuse dans vos toilettes.
  2. Pas de télévision juste avant de vous coucher. Mieux encore, pas de télévision dans votre chambre. Mieux encore, pas de télévision dans votre maison ! La télévision excite trop le cerveau. Elle perturbe aussi la glande pinéale, pour les mêmes raisons que ci-dessus. Surtout, la télévision et Internet vous font très facilement aller au lit une ou deux heures plus tard que vous n'auriez dû.
  3. Dormez dans une atmosphère fraîche, pas plus chaude que 18°C. Bien des maisons sont trop chauffées, en particulier à l'étage, dans les chambres à coucher. Cependant, en-dessous de 15°C, vous serez sans doute gêné par le froid, à moins de porter un bonnet de nuit.
  4. Allégez vos couvertures et portez des chaussettes pour compenser et vous tenir au chaud. Etant la partie la moins bien irriguée du corps, les pieds sont souvent les premiers à se refroidir. Or, dès que vous avez trop froid, votre corps se met à bouger pour se réchauffer. Il y a un risque de se réveiller et la qualité de votre sommeil décroît. Une étude a montré qu'avoir les pieds au chaud augmente la qualité du sommeil. 
  5. Eloignez votre réveil et les autres appareils électriques de votre lit. Leurs bruits et les diodes qui clignotent peuvent vous perturber. Et regarder les chiffres sur votre réveil (2 h, 3 h 15, 4 h…) ne peut qu'ajouter à vos angoisses.
  6. Réservez votre lit pour… dormir. Si vous êtes habitué à regarder la télévision ou travailler au lit, cela peut augmenter vos difficultés à vous détendre et vous endormir. Donc, évitez ces activités dans votre lit.
  7. Envisagez de faire lit à part, ou même chambre à part pour les cas extrêmes. De récentes études indiquent que, pour de nombreuses personnes, partager son lit avec quelqu'un peut fortement perturber le sommeil, surtout si l'autre personne a un sommeil agité, se lève la nuit, ou ronfle. Le Dr Neil Stanley, spécialiste du sommeil à l'Université de Surrey (Angleterre), conseille fortement de faire chambre à part. Il rappelle que l'habitude de dormir à deux dans la même chambre ne s'est imposée que depuis la révolution industrielle, lorsque les populations se sont installées dans les villes où l'espace coûtait cher. À l'époque romaine, le lit conjugal ne servait pas pour dormir, mais pour… vous avez deviné la fin.
  8. Faites régulièrement de l'exercice physique. Une étude de la Stanford Medical School a constaté que, après un programme de 16 semaines d'exercices physiques modérés, les sujets étudiés s'endormaient en moyenne 15 mn plus tôt et dormaient 45 mn de plus. Cependant, ne faites pas d'exercice juste avant d'aller dormir car cela vous maintiendrait éveillé.
  9. Ne mangez pas de sucreries juste avant d'aller dormir. Non seulement cela peut provoquer de la nervosité, mais cela peut entraîner aussi au bout de quelques heures une hypoglycémie qui vous réveillera. En revanche, vous pouvez prendre une nourriture bien protéinée quelques heures avant de dormir. Cela vous aidera à produire de la mélatonine (hormone du sommeil).
  10. Couchez vous toujours à la même heure.
  11. Envisagez une thérapie cognitive et comportementale (TCC) si vos problèmes d'insomnie persistent. Une étude réalisée par l'Université de Bergen, en Norvège, a conclu que les TCC sont plus efficaces que les somnifères. En six semaines de traitement, les personnes insomniaques qui ont suivi cette thérapie ont augmenté leur temps de sommeil effectif de 81,4 % à 90,1 %. De plus, elles avaient des phases de sommeil profond plus longues et se réveillaient moins souvent que les deux autres groupes témoins (dont l’un recevait un somnifère de zopiclone, et l'autre un placebo).
À votre santé,

Dominique BERNARD LEDI
Thérapies globales
203 Rue du Bosc
30260 QUISSAC
04 66 77 40 62

http://bienetreavecsoi.jimdo.com

Les commentaires sont fermés.