Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2016

Pourquoi Chaque Femme Doit s’éveiller au « Féminin Sacré » par Laura Marie

De tous temps, la femme a été le sujet des plus grands questionnements, des plus grandes fascinations, mais aussi des plus grands abus, et la victime des plus grandes tyrannies et oppressions (encore d’actualité dans beaucoup de pays). En fonction des pays, des cultures, des civilisations, des modes, des croyances, des époques, la femme est soit adulée soit rejetée, doit soit se montrer soit se cacher, doit soit s’exprimer soit ne pas exister, doit soit plaire soit être punie de sa sensualité, doit soit être hypersexualisée soit asexuée. Elle est montrée du doigt si elle travaille, et elle est montrée du doigt si elle ne travaille pas. Elle est montrée du doigt si elle est attirante sexuellement, et elle est montrée du doigt si elle ne l’est pas. Elle est montrée du doigt si elle est belle, elle est montrée du doigt si elle ne l’est pas. En clair, il est impossible pour quiconque, de naître femme et ne pas vivre un certain malaise voire traumatisme. La femme le ressentira très vite dès son enfance et surtout adolescence, et cela persistera ou non en fonction du pays (et de la religion) où elle se trouve et de sa capacité à s’être libérée des pressions extérieures exercées en permanence sur la Femme, par les Hommes (qui ne sont pas dans leur masculin sacré), par les autres femmes (qui ne sont pas dans leur féminin sacré), et par la société.

L’énergie Féminine a trop longtemps été bafouée, reniée et non respectée, à cause de toutes ces religions mises en place par l’Homme et surtout pas des hommes, dans un but de contrôle et de pouvoir. La femme a souvent été diabolisée et relayée au rang de prostituée, dans le but de satisfaire les volontés des hommes (qui ne sont pas dans leur « masculin sacré »).

Le message envoyé à la femme à l’heure actuelle dans nos sociétés modernes est confus. D’un côté, on l’encourage très clairement à son hypersexualisation, à travers la pub, les médias, la pornographie, les clips vidéos, et toutes les images que chaque jeune fille aura vu depuis sa plus tendre enfance. Depuis qu’elle est toute petite, elle grandira en ayant reçu le message que pour avoir l’attention des hommes, du succès, et donc être « aimée » (attention, cet amour n’a rien de profond et d’authentique mais on lui fait croire que cela va la combler), il faudra qu’elle devienne un être fortement sexuel, et qu’elle plaise aux hommes (peu importe le reste, on lui montre bien que ces deux seuls critères permettent d’accéder à un mari, un travail, à la popularité et au succès financier). Cela aura également comme conséquence, que dès toute petite, la compétition entre femmes sera enclenchée, pour ce fameux regard des hommes, compétition qui s’avère forcément très malsaine et nocive pour sa santé mentale.

De l’autre côté, une fois que ces femmes ont été encouragées voire même poussées par la société à devenir ainsi (ouvertement sexuelles), on les montre ensuite du doigt, on les ridiculise, ou on s’en sert à des tristes fins et même à certaines formes d’abus. Bien sûr tout cela est bien souvent caché, la société et les médias préférant laisser planer l’illusion que c’est cela qui rend heureux (être belle et sexy si l’on est une femme, ou être entouré de femmes belles et sexy si l’on est un homme) encourageant ainsi les hommes et les femmes à continuer encore et toujours à consommer toujours plus, en courant après un bonheur qu’ils ne semblent jamais pouvoir atteindre.

 Chaque jeune fille grandit en voyant ce qui a le plus de succès auprès des hommes et dans la société, et inconsciemment va petit à petit se calquer à cela, son estime d’elle-même devenant peu à peu basée sur le regard des hommes (est-elle « désirable » ou non). Il faut se rendre à cette évidence, toute femme, dans nos sociétés modernes, est avant tout jugée sur le fait d’être « sexuellement attirante » ou non. Raison pour laquelle tant de femmes se perdent, et ont même complètement perdu leur identité et leur estime d’elles-mêmes, dans cette course effrénée à l’attention, et à l’approbation du sexe opposé.

La plupart des hommes ne se rendent pas compte que c’est le malaise qu’ils produisent chez les femmes, et ce dès leur plus jeune âge. Les hommes sont eux aussi victimes de la société et du poids de leur passé, reproduisant ce qu’eux aussi ont appris depuis tous petits à travers leurs pères, leurs amis, et les médias. La plupart des femmes vivent consciemment ou inconsciemment dans la dépendance du regard et de l’approbation des hommes, de la comparaison avec les autres femmes, de la crainte d’être abandonnée pour une femme « plus sexy », d’être trompées, malgré leur valeur intérieure, simplement pour un physique plus jeune ou plus attirant. Puisque c’est ce qui est le plus encouragé dans notre société (l’aspect extérieur), alors beaucoup de femmes miseront tout sur cela, négligeant ainsi leur être intérieur, leur âme et leur mission de vie.

A l’inverse, beaucoup d’autres femmes, ne voulant pas tomber dans ce modèle, refuseront complètement leur féminité, et rejetteront tout ce qui peut s’apparenter à la séduction, à la sexualité et aux côtés féminins. Certaines feront même un rejet des femmes féminines et des hommes en général, par dégoût de ce modèle de société, ne souhaitant pas en être soumises, vivant ainsi dans la perpétuelle résistance et conflit interne.

 Enfin, la femme ne comprend pas pourquoi d’un côté on l’encourage à son hypersexualisation, mais de l’autre, dès qu’elle est en couple, l’homme ne supporte plus qu’elle le soit (tout en continuant à l’apprécier chez les autres). La femme ne comprend pas et devient frustrée : « pourquoi mon homme aime-t-il chez les autres femmes ce qu’il ne voudrait jamais que je sois ? », ce qui provoque de sérieux troubles chez la femme, frustrations, malaises intérieurs, troubles dans le couple, crises associées à la « jalousie » alors qu’en fait il ne s’agit bien souvent que de ce même problème : la femme ne sent pas honorée comme elle le devrait, elle se sent bafouée, elle ne sait plus qui elle doit être, quand elle doit l’être, elle suffoque, comme tenue en laisse par le regard des autres et le modèle de la société qui lui a été imposée.

Tant que la Femme agira en fonction de « ce qui plait », de « ce que les hommes veulent », de « ce que la société veut », « ce qui est à la mode », « ce que sa religion veut », « ce que son pays veut », elle sera en position de victime et souffrira. La femme ne peut se résumer à quelque chose que l’on peut définir sur des critères purement extérieurs, ni sur ce que « l’on attend d’elle ». Même si les hommes ont un énorme rôle à jouer et pouvoir dans le fait d’encourager cela ou non, il est aussi du devoir de chaque femme, de décider de ne pas entrer dans ce schéma destructeur pour elle-même, pour les hommes, les enfants, et pour le Monde.

A l’heure actuelle, beaucoup de femmes sont prêtes à tout pour l’argent, la célébrité, la gloire, le succès. Aucune des femmes en photo ci-dessus n’a été forcée à participer dans ces pubs ou dans ces clips. Aveuglées par le désir d’être célèbres, victimes du regard des autres, victimes du besoin d’attention, et victimes d’une société qui n’encourage pas le travail intérieur,  le développement personnel ni la recherche de la sagesse, mais au contraire la superficialité, la stupidité et l’inconscience. 

Chaque femme a son rôle a jouer dans l’évolution de notre Monde. A travers elle, c’est tout un message aux hommes et donc au Monde qu’elle fait passer. Chaque femme soit honore soit déshonore les vies données par toutes ces femmes qui se sont battues avant nous, pour que nous ayons des droits, pour que nous soyons respectées. Chaque femme est un message au Monde.

Le retour au Féminin Sacré

 Alors, qu’est ce que le « Féminin Sacré » ? (Ou le féminin divin – « divine féminine » en anglais). C’est la véritable essence féminine. Pas la féminité comme on tente de la définir avec les critères précédemment cités. Tant que la femme n’est pas dans son féminin sacré, elle ne peut être pleinement heureuse, épanouie, détenir sa pleine puissance et surtout être LIBRE.

L’énergie féminine c’est  la force féminine créatrice divine. L’énergie féminine c’est la Lumière,  l’Amour,  la Beauté et la Compassion infinie pour tout être vivant. Nous avons tous en nous (femmes et hommes), une part d’énergie féminine et d’énergie masculine, chacun dans des proportions différentes. Chaque individu doit honorer et cultiver sa part d’énergie féminine au maximum, car c’est cette énergie qui pourra réellement remplacer et évincer les vieux modèles destructeurs de notre société et religions actuelles. De plus en plus de femmes à travers le monde comprennent que ce système ne leur convient pas, ressentent qu’elles ont besoin d’exprimer leur véritable essence, et ne souhaitent pas rentrer dans ces schémas qui n’honorent pas la femme telle qu’elle le devrait. Beaucoup d’hommes se réveillent à leur masculin sacré et ne souhaitent pas encourager, eux non plus, ce modèle, ne souhaitant plus avoir honte d’être sensibles ou de vouloir faire le bien, et d’utiliser leur force pour aider et pour protéger, non pour abuser ou détruire.

Comment être dans son féminin sacré ?

7 caractéristiques de la femme qui est dans son féminin sacré

1) Elle a compris que sa valeur n’avait rien à voir avec sa sexualité

 La femme qui n’est pas dans son féminin sacré pense que sa valeur ne réside que dans ce qui se « voit » à l’extérieur, son physique, sa popularité, la mode, son succès et son argent ou celui de son partenaire. Elle se doit en permanence de plaire sinon elle a l’impression de ne pas exister. Sans le regard validateur des hommes (n’importe lesquels, puisqu’elle ne fait même pas de sélection), elle est incapable de vivre ni de s’aimer. Seule sa sexualité détermine sa valeur. 

La femme qui est dans son féminin sacré a compris qu’elle seule pouvait se définir. Elle a bien compris que sa valeur n’avait rien à voir avec le fait d’être attirante sexuellement pour le sexe opposé ou non. Elle a simplement envie de l’être quand ELLE en a envie elle-même, et non pas parce que c’est sa seule façon d’être approuvée et donc « aimée ». Elle n’a pas envie d’être enfermée dans cette prison qui est de devoir être en permanence désirable pour le sexe opposé, auprès de tous et même d’hommes avec qui elle ne voudrait jamais être. Elle a compris qu’une femme qui entre dans ce jeu en sortira forcément victime un jour. Elle est au contraire une femme libre

2) Elle ne souhaite pas être en compétition avec les autres femmes

 La femme qui n’est pas dans son féminin sacré est dans la compétition permanente avec les autres femmes, en particulier si des hommes sont en jeu. Si c’est le cas, elle n’hésitera pas à se ranger du côté des hommes, n’hésitant pas à humilier d’autres femmes, et à se sentir supérieure simplement parce qu’un homme la préfère à une autre. Encore une fois, sa valeur n’est déterminée que par l’attention des hommes envers elle, peu importe la qualité de cette attention.

 La femme qui est dans son féminin sacré ne souhaite pas être en compétition avec les autres femmes, mais est au contraire tournée vers le fait de les aider et de les soutenir. Elle n’hésite pas à partager ses vulnérabilités pour encourager ses « soeurs femmes », les conseiller et les aider à elles-aussi évoluer en tant que femme et tout simplement en tant qu’être humain dans ce monde. En cas de conflits, elle sait prendre la défense des femmes, même si le regard des hommes est en jeu.

3) Elle ne rejette pas ses qualités féminines par peur de perdre son pouvoir et au contraire les cultive

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré pense que pour se faire respecter, elle doit devenir comme les hommes, et donc par conséquent rejette volontairement toute qualité de son essence féminine. Soit elle rejette même toute forme de féminité physique (cheveux longs, maquillage, robes, etc), soit elle n’a plus justement que la féminité physique, souvent même exagérée (aboutissant parfois à la vulgarité), mais avec une absence de féminité intérieure. Elle recherche les rapports de force, elle rejette la sensibilité, elle prend le fait de s’occuper des autres comme une soumission ou une faiblesse de caractère, elle confond sensualité et vulgarité, et elle fait tout pour se rapprocher au maximum du comportement masculin, pensant que c’est ainsi qu’elle va récupérer son « pouvoir ». Ainsi, elle est bien souvent dans le conflit, les relations de force, et l’échec dans ses relations, pensant que s’endurcir encore plus est la solution, après chaque « déception » qu’elle vivra. Elle vit dans la résistance ce qui l’empêche d’acquérir toute forme de paix intérieure et d’harmonie dans sa vie.

La femme qui est dans son féminin sacré cultive ses qualités féminines qui font son essence même. L’énergie féminine comporte, entre autres, les qualités suivantes : la compassion, la sensibilité, l’écoute, l’empathie, la douceur, l’intelligence émotionnelle, la sensualité, la recherche de l’harmonie, la créativité, la capacité à soigner, à prendre soin de, à s’occuper des autres. Elle est fière de ces qualités et ne cherche pas à les rejeter. Elle ne cherche pas à devenir comme les hommes. Elle a bien compris que le pouvoir ne résidait ni dans la force physique, ni dans la force de la voix, ni dans la manipulation, mais dans la paix intérieure, l’harmonie intérieure, la confiance, l’Amour, et la liberté.

4) Elle se préoccupe de son impact sur le Monde

 La femme qui n’est pas dans son féminin sacré ne se préoccupe pas de l’impact négatif qu’elle pourrait avoir sur les hommes, sur les autres femmes, sur les enfants, et sur le monde. Elle vit au jour le jour et ne recherche que la validation extérieure et la gratification instantanée. Elle ne pense pas aux conséquences de ses actes, auprès des enfants qui la regardent, des hommes qui la regardent, ou des autres femmes qui la regardent. Elle ne pense qu’à elle-même, contrôlée par son égo.  Elle n’a pas compris qu’elle faisait partie d’un tout et donc que tout ce qu’elle faisait agissait sur le reste du monde. Elle n’a pas de valeurs, pas d’intégrité, elle saisit la moindre occasion pour plus d’attention ou de succès extérieur, on peut facilement la corrompre et l’influencer, tant qu’on lui promet plus de succès et d’attention.

 La femme qui est dans son féminin sacré, a compris le pouvoir de son énergie féminine, son pouvoir guérisseur, son pouvoir de transformation auprès des hommes, et donc son pouvoir de transformation du Monde. Elle a compris que c’est uniquement avec l’Amour, l’écoute, la compassion, et l’empathie, que l’Homme pourra évoluer, et ainsi, le Monde. Elle a des valeurs, est intègre et incorruptible. La femme qui est dans son féminin sacré a compris l’impact qu’elle pouvait avoir sur les hommes de sa vie et sur les hommes en général qui croiseront son chemin, sur les enfants qui la regarderont et sur toutes les personnes qui l’entoureront, raison pour laquelle elle a décidé d’avoir l’impact le plus positif qu’il soit… « Toute âme qui s’élève, élève le Monde » (Gandhi), raison pour laquelle elle veut ainsi rayonner l’Amour et la lumière, pour transformer en lumière tout ce qu’elle croisera et impacter positivement tout ce qu’elle touchera de ses mains…

5) Elle n’a pas besoin du regard des hommes pour aimer son corps

 La femme qui n’est pas dans son féminin sacré est victime de la société et est souvent en combat avec son propre corps, recherchant sans cesse la perfection. Elle reproduit ce qu’elle voit dans les médias ou « ce qui plait aux hommes », en se mentant souvent à elle-même, ou alors en s’étant tellement identifiée à ces codes de conduite qu’elle s’en est même totalement oubliée. Elle ne sait plus qui elle est, sans le regard des autres ou sans les modes.

 La femme qui est dans son féminin sacré aime son corps et n’a pas besoin de la validation des hommes pour s’aimer. Elle a compris que son corps était son temple sacré, qu’il fallait le mériter pour qu’elle laisse quelqu’un y entrer, et qu’elle ne souhaite pas être définie par des modes ou des codes de société. Sa beauté est avant tout intérieure, et elle n’a pas peur d’exprimer également qui elle est réellement et ses propres goûts à travers son physique et son style, représentatif de la propre image personnelle qu’elle se fait de la femme qu’elle veut être.

6) Elle recherche l’alliance avec le masculin sacré et a compris le but spirituel des relations amoureuses

 La femme qui n’est pas dans son féminin sacré, est attirée par les hommes qui ne sont pas dans leur masculin sacré. Puisqu’elle ne se respecte pas elle-même, elle n’attire à elle que des relations avec des hommes qui ne la respectent pas non plus. Dans cette course effrénée à la validation extérieure, elle se perd, s’abîme, se déchire, se terni, bien souvent en rejetant la faute sur les autres, sur « les hommes », n’ayant pas compris que tant qu’elle ne changera pas sa vision d’elle-même et de la femme, à l’intérieur, elle ne pourra pas manifester d’autres réalités pour elle….

 La femme qui est dans son féminin sacré a une vision très précise de l’homme qu’elle veut à ses côtés, et n’est pas d’accord pour se rabaisser à accepter moins que ce qu’elle mérite. Dans l’absolu, elle n’a besoin de personne pour se sentir complète, elle a ses propres passions, son propre monde, mais dans sa parfaite harmonie intérieure, elle souhaite s’allier à l’énergie masculine sacrée, afin de donner naissance à une union puissante entre deux êtres tous deux désireux de monter l’autre vers le haut, vers l’évolution mutuelle et l’extase physique, émotionnelle et spirituelle.

(Lire mon article ici sur le but spirituel des relations amoureuses)

7) Elle est spirituelle et recherche la constante évolution

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré ne fait pas de travail intérieur et n’est pas éveillée spirituellement. Elle n’a pas conscience qu’elle fait partie d’un tout, dans cet univers peuplé de millions d’autres planètes. Elle vit dans une illusion,  ne mettant pas ses priorités et centres d’intérêts à ce qui pourrait au mieux la servir et servir le Monde. Plus les années passent, plus elle devient ternie, sa beauté intérieure n’ayant jamais été cultivée, le poids des années se font sentir, et la lumière interne inexistante ne peut malheureusement pas illuminer son visage et son corps éteint. Son désespoir et sa frustration grandit, elle blâme les hommes et la société, sans savoir que nous sommes tous responsables de la réalité que nous nous créons.

 La femme qui est dans son féminin sacré a conscience de sa place dans le monde, de son rôle et de son impact. Elle est en progression et remise en question permanente. Elle se pose des questions sur la vie et cherche continuellement à devenir une meilleure personne, chaque jour qui passe. Sa beauté intérieure rayonne chaque année de plus en plus, étant donné qu’elle devient de plus en plus sage. Même en vieillissant, sa beauté continue de transparaître, car la beauté est avant tout énergie, et cette énergie invisible est avant tout intérieure, chose qu’elle a bien compris. Il s’agit de la beauté du coeur, de l’amour, de la compassion, et de la douceur. Sa lumière continue d’illuminer chacun et le Monde, même si elle n’a plus les mêmes attributs physiques que dans sa jeunesse, son pouvoir n’est pas diminué, au contraire, elle continue d’inspirer à travers son infinie sagesse et lumière. 

IMAGINEZ UNE FEMME

Texte extrait de la page : Wild Women Sisterhood

IMAGINEZ UNE FEMME qui croit que c’est juste et bon qu’elle soit une femme.
Une femme qui honore son expérience et raconte ses histoires.
Qui refuse de porter les péchés des autres dans son corps et sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME qui a confiance et se respecte elle-même .
Une femme qui écoute ses besoins et désirs.
Qui y répond avec tendresse et grâce.

IMAGINEZ UNE FEMME qui reconnaît l’influence du passé sur le présent.
Une femme qui a traversé son passé.
Qui a guéri dans le présent.

IMAGINEZ UNE FEMME qui réalise sa propre vie.
Une femme qui exerce, initie et agit en son propre nom.
Qui refuse de se rendre sauf à son soi authentique et sa plus sage voix.

IMAGINEZ UNE FEMME qui nomme ses propres dieux.
Une femme qui imagine le divin à son image et à sa ressemblance.
Qui conçoit une spiritualité personnelle pour sa vie quotidienne.

IMAGINEZ UNE FEMME amoureuse de son propre corps.
Une femme qui croit que son corps est suffisant, comme il est.
Qui célèbre ses rythmes et cycles comme une ressource exquise.

IMAGINEZ UNE FEMME qui honore le corps de la Déesse dans son corps en changement.
Une femme qui célèbre l’accumulation de ses années et sa sagesse.
Qui refuse d’utiliser son énergie vitale pour déguiser les changements de son corps et de sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME qui estime les femmes dans sa vie.
Une femme qui s’assoit dans les cercles de femmes.
À qui l’on rappelle la vérité de sa nature quand elle l’oublie.

Imaginez-vous comme cette femme.  

Pour lire l’article sur le Masculin sacré, cliquez ici !

« Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale : (avec le lien complet de l’article).  http://lauramarietv.com/pourquoi-chaque-homme-doit-seveiller-au-masculin-sacre/

 

Dominique LEDI  30260 QUISSAC 

Thérapies globales   

Soins énergétiques par magnétisme

 04 66 77 40 62  

sur Rendez vous

 Soins énergétiques quantiques par le son
• Nettoyage d’Aura
• Ré harmonisation des corps subtils
• Ouverture du Cœur et Reconnexion à l’Amour des Baleines et des Dauphins
• Rééquilibrage des énergies Masculines et Féminines
• Reconnexion Divine avec la Source
• Activation du Masculin et du Féminin Sacrés
• Chirurgie énergétique et Opérations à mains nues avec les Etres de Cristal
Ces soins quantiques cristallins sont doux et puissants à la fois. Ils nous apportent : la guérison et la libération du passé, la guérison des blessures intimes conscientes et inconscientes, l’ouverture du cœur et de la conscience à la 5D, la libération des mémoires émotionnelles, généalogiques et karmiques.

 

 

Les commentaires sont fermés.