Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/01/2016

GUERISSEUSE

Nouveau à QUISSAC

Guérisseuse

• Nettoyage d’Aura
• Ré harmonisation des corps subtils
• Ouverture du Cœur et Reconnexion à l’Amour des Baleines et des Dauphins
• Rééquilibrage des énergies Masculines et Féminines
• Reconnexion Divine avec la Source
• Activation du Masculin et du Féminin Sacrés


Ces soins quantiques cristallins sont doux et puissants à la fois.
Ils nous apportent :
la guérison et la libération du passé,
la guérison des blessures intimes conscientes et inconscientes,
l’ouverture du cœur et de la conscience à la 5D,
la libération des mémoires émotionnelles, généalogiques et karmiques.


Mme Dominique LEDI 203 Rue du Bosc 30260 QUISSAC
06 18 80 41 99 Sur rendez-vous
http://bienetreavecsoi.jimdo.com

10/09/2015

Pas le temps de prendre votre petit-déjeuner ?

petit-déjeuner express, huile de noix de coco, café à l’œuf, santé, thérapies holistiques, thérapeute, thérapies globales, thérapie naturelle, développement personnel, Dominique BERNARD LEDI, trouver thérapie GARD,  chercher thérapeute Gard, bien être, médecine douce, mieux vivre, énergie, changer la vie, thérapeutique, trouver médecine douce, Il est 8 heures, votre réveil n’a pas sonné. Vous allez être en retard.
Pour gagner du temps, vous décidez de sauter le petit-déjeuner. Vous prenez juste un café en vitesse.
Dans l’empressement, on oublie que la journée va être longue… et qu’on aura besoin de toutes nos capacités mentales.
Passé 10 h, votre ventre commence à gargouiller. Vous rêvez d’un croissant au beurre. Vous avez le cerveau embrumé. Impossible de vous concentrer.
Midi sonne enfin. Vous vous ruez vers la cantine du bureau. Sans hésiter, vous prenez le combo surimi mayonnaise, cordon bleu frites, éclair au chocolat. Et vous dévorez tout ça en un clin d’œil.
Le repas terminé, vous vous sentez lourd. À peine retourné à votre bureau, vous commencez déjà à somnoler. Vos paupières se ferment dès que vous commencez à lire. Votre esprit erre lorsqu’un collègue vous parle. Vous êtes trop fatigué pour entreprendre la moindre tâche productive.
La journée est fichue.

Il existe une solution

Pour les jours où vous êtes pressé, il existe un petit-déjeuner express qui vous rassasiera jusqu’à midi (certains se sentent rassasiés jusqu’à 16 h).
Ce petit-déjeuner s’adapte à vos goûts et à vos besoins.
Autre avantage :
Ce petit-déjeuner turbo apporte à votre cerveau de quoi fonctionner au maximum de ses capacités. Vos pensées seront claires. Les solutions à vos problèmes s’imposeront comme des évidences. Vous serez productif tout au long de la journée.

Bonus :
Ce petit-déjeuner express facilitera la perte de poids.

 petit-déjeuner express, huile de noix de coco, café à l’œuf, santé, thérapies holistiques, thérapeute, thérapies globales, thérapie naturelle, développement personnel, Dominique BERNARD LEDI, trouver thérapie GARD,  chercher thérapeute Gard, bien être, médecine douce, mieux vivre, énergie, changer la vie, thérapeutique, trouver médecine douce,

Deux traditions ancestrales

Ce petit-déjeuner express s’inspire de deux traditions ancestrales qui nous viennent du Tibet et du Vietnam. Il s’agit de boissons très riches pour permettre de vous caler en quelques gorgées.

La première tradition nous vient du Tibet : c’est le thé au beurre.

Cette boisson donne aux Tibétains de la force pour affronter le climat hostile des hauts plateaux de l’Himalaya.

D’abord, ils font bouillir du thé noir dans de l’eau légèrement salée pendant une demi-journée [1]. Ils versent le thé dans une jarre en bois et ajoutent une bonne quantité de beurre de yak. À cette étape, le beurre flotte à la surface, sans se mélanger au thé. Ensuite, ils referment la jarre pour la secouer vigoureusement. Cela permet de créer une émulsion entre la graisse (du beurre) et l’eau (du thé).

Les Tibétains en consomment tout au long de la journée. Pour moi qui ne vis pas dans un environnement hostile, une tasse me suffit largement !
Les Tibétains ont une vieille maxime :
« Pas de bon thé au beurre, pas de bon travail [2]. »

Au-delà de l’effet stimulant du thé sur le cerveau, il contient aussi de bons antioxydants.

Au Tibet, le beurre de yak est réputé pour donner des forces et améliorer l’endurance lors d’une journée de dur labeur [3].
Parce qu’il est gras et salé, le thé au beurre tibétain est un breuvage particulier qui n’est pas du goût de tout le monde, surtout au petit déjeuner… Et puis il est assez éloigné du thé que nous buvons, c’est pourquoi il est plus simple de le voir comme une soupe. De plus, la recette traditionnelle n’est pas suffisamment « express » pour nos besoins.

Je vous donnerai donc des astuces pour confectionner en un rien de temps du thé au beurre nettement meilleur au goût.

La deuxième tradition nous vient du Vietnam : c’est le café à l’œuf.
petit-déjeuner express, huile de noix de coco, café à l’œuf, santé, thérapies holistiques, thérapeute, thérapies globales, thérapie naturelle, développement personnel, Dominique BERNARD LEDI, trouver thérapie GARD,  chercher thérapeute Gard, bien être, médecine douce, mieux vivre, énergie, changer la vie, thérapeutique, trouver médecine douce,
Le principe est simple : les Vietnamiens battent un jaune d’œuf tout en incorporant le café chaud. Cela fait un superbe café crème.
Certains ajoutent du sucre. Cela me paraît superflu.
Bien entendu, le café à l’œuf est très nourrissant et donne une impression de satiété. La caféine est un bon stimulant pour le cerveau.
L’œuf est un des aliments les plus complets qui soient. Il est riche en : Protéines, Bonnes graisses (si les poules ont été bien nourries), Vitamines (A, B2, B5, B6, B9, B12, D, E, K), Lutéine et zéaxanthine, 2 antioxydants pour les yeux, Choline, un nutriment mal connu mais qui joue un rôle biologique fondamental [4].

En somme, l’œuf est un bijou de la nature.
Pour ceux qui préfèrent le cappuccino, il suffit de continuer à battre. À tous les coups, vous obtiendrez une mousse de consistance parfaite… C’est nettement plus simple à obtenir qu’avec du lait. L’œuf est un excellent émulsifiant, bien connu des chefs cuisiniers.

Une multitude de possibilités pour satisfaire tous les goûts

Depuis quelques années, de nombreux nutritionnistes se passionnent pour le thé au beurre tibétain et le café à l’œuf vietnamien. C’est ainsi qu’est apparue l’idée de les consommer comme petit-déjeuner express.
Ces boissons substantielles sont revisitées en permanence pour s’ajuster aux goûts de chacun [5].

Les start-ups de Californie ont immédiatement été conquises par cette nouvelle tendance [6]. Les vedettes du grand écran s’y sont mises également. À Los Angeles, vous pouvez désormais entrer dans un café et commander un thé au beurre.

Tous apprécient de pouvoir économiser du temps le matin et faire fonctionner leur cerveau au maximum de ses capacités.
Au cours de mes recherches et de mes expérimentations sur le petit-déjeuner express, j’ai fait plusieurs découvertes qui vous serviront :

Conseil numéro 1 : Le beurre n’est pas la meilleure source de graisses
Il est toujours préférable de choisir du beurre de lait cru. Malheureusement, c’est très difficile à trouver. Et c’est encore mieux s’il vient de vaches de pâturages, ce qui est impossible durant l’hiver et les mois froids. On reconnaît ce beurre-là à sa couleur jaune intense.
De plus, il faut reconnaître que nous consommons déjà des quantités non négligeables de produits laitiers en temps normal (fromages, yaourts, lait, beurre, crème). Les produits laitiers sont à l’origine de nombreux cas d’intolérance et on les soupçonne de provoquer le cancer.
C’est pourquoi je recommande de remplacer le beurre par de l’huile vierge de coco biologique.

Pourquoi ? Je laisse la parole à Jean-Marc Dupuis pour vous répondre :

L’huile de noix de coco contient zéro protéines, zéro glucides, zéro minéraux et presque zéro vitamines. C’est de la graisse pure avec un peu de vitamine E.
Une cuillère à soupe de 13,6 grammes contient 117 calories (une femme a besoin d’environ 1800 calories par jour).

La graisse de noix de coco est presque uniquement composée d’acides gras saturés. Mais à la différence des graisses animales, très riches en acides gras saturés également, elle contient une quantité inhabituelle d’acides gras à chaîne moyenne, ou triglycérides à chaîne moyenne (TCM).

Lorsque vous mangez des TCM, ils vont droit dans votre foie et sont métabolisés pour produire de l’énergie, ou sont transformés en cétones qui peuvent avoir un effet thérapeutique sur le cerveau (épilepsie et maladie d’Alzheimer).

Récemment, une étude réalisée sur des cellules de souris et publiée dans le Journal of Alzheimer a prouvé que le traitement à l’huile de noix de coco protège les neurones du cortex cérébral en laboratoire [7].

Dans une étude réalisée en 2006, la consommation de triglycérides à chaîne moyenne a conduit à des améliorations immédiates des fonctions cérébrales chez les patients souffrant de formes modérées de la maladie d’Alzheimer [8].

L’huile de noix de coco est constituée à 50 % d’acide laurique, qui peut tuer les microbes pathogènes (sources de maladie) comme les bactéries, les virus et les levures [9], par exemple le staphylocoque doré et le candida albicans.
Votre corps a beaucoup de mal à stocker les TCM dans vos réserves de gras (cuisses, fesses, ventre, bras, poitrine).

Vous pouvez même maigrir en remplaçant le beurre ou les autres graisses saturées par de l’huile de noix de coco. Une étude a conclu que 15 à 30 grammes de TCM par jour augmentent la consommation d’énergie de 5 %, ce qui représente 120 calories par jour [10].
Enfin, de nouvelles études de très grande ampleur ont montré qu’il n’y a pas de lien entre la consommation de graisses saturées et le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral [11] [12].

L’huile de coco est un ingrédient idéal du petit-déjeuner express car elle vous apporte la satiété tout en assurant que votre cerveau a l’énergie nécessaire pour fonctionner.

De plus, elle donne un goût de noix de coco très agréable à votre petit-déjeuner express.
Ceux qui n’aiment pas le goût de l’huile de coco seront tentés de la remplacer par des dérivés sans odeur : les huiles de triglycérides à chaîne moyenne (TCM). Malheureusement, la qualité de ces produits manufacturés est assez inégale. Assurez-vous que votre huile contienne au moins 50 % d’acide laurique.

Malgré tout, l’huile de coco vierge reste le produit le plus naturel et le plus complet.

Conseil numéro 2 : Ne mettez pas de sel dans votre thé
Les Tibétains mettent une quantité folle de sel dans leur thé au beurre pour lui donner du goût. Mais il faut comprendre que leur palais n’est pas entraîné comme le nôtre – tout comme celui des Indiens qui mangent très épicé.

Inutile de vous infliger cette torture.
Pour obtenir une saveur acceptable pour un petit-déjeuner, ne salez pas votre thé. Si vous connaissez déjà le « tchaï », le thé au lait des Indiens… vous verrez que le thé à l’huile de coco (ou au beurre) n’a pas un goût si différent.

Conseil numéro 3 : Gagnez du temps avec les équipements modernes
Pour vraiment préparer votre petit-déjeuner en vitesse, l’idéal est d’utiliser un robot plutôt qu’un fouet.
Un mixeur-blender vous permettra d’émulsifier votre boisson en quelques secondes. Refermez bien le couvercle. Le résultat sera homogène avec une petite couche de crème sur le dessus.

Dans le même genre, les petites machines à faire de la mousse pour cappuccino peuvent faire l’affaire. L’émulsion ne sera pas parfaite, mais c’est rapide et pratique. Certaines chauffent votre mélange en même temps.

Un mixeur à pied vous donnera aussi un excellent résultat. N’essayez pas de mixer directement dans votre tasse. Utilisez un récipient étroit et profond pour vous protéger des éclaboussures brûlantes.

Conseil numéro 4 : Essayez de moduler thé et café, huile de coco et œuf…
J’ai l’habitude de mettre une petite noix de beurre ou d’huile de coco pour une tasse de thé/café. Une tasse suffit amplement.

Pour votre petit-déjeuner express, il n’y a pas de règles fixes. Les combinaisons sont nombreuses, selon vos goûts et vos besoins :

Thé noir + huile de coco

Thé vert + huile de coco (on perd vite le goût du thé vert qui est moins fort que le thé noir)

Café + huile de coco (une fois mixé, vous apprécierez la petite mousse crémeuse à la surface, caractéristique d’un bon expresso).

Café + beurre (pour ceux qui avaient l’habitude tremper leur pain beurré dans le café)

Café + beurre + huile de coco (on appelle ça un « bulletproof coffee », littéralement un « café pare-balles »)

Café + huile de coco + jaune d’œuf (pour gagner en consistance et en nutriments)

Café + huile de coco + œuf entier (pour un petit-déjeuner ultra consistant, idéal avant une séance d’exercice physique)

Thé noir + œuf (goût curieux)

Etc.

Si les goûts ne vous reviennent vraiment pas, essayez d’ajouter un petit peu de miel ou de sucre.

À présent, vous connaissez le petit-déjeuner express pour vous dépanner en cas d’urgence.

Maintenant, c’est à vous de jouer. Il ne vous reste plus qu’à définir le petit-déjeuner express qui convient à vos goûts et à vos besoins énergétiques.
Ainsi, même en retard le matin, vous serez plus détendu.

Bien à vous,  Eric Müller Lettre Néo-nutrition

PS : Moi même, je prends un café à l’huile de coco. Si le dîner de la veille était vraiment léger, j’ajoute éventuellement un œuf.
Le café et l’huile de coco pris à jeun encouragent le corps à brûler des graisses pour avoir de l’énergie. Les triglycérides à chaîne moyenne de la noix de coco sont immédiatement mis à disposition du cerveau pour fonctionner. Cette super-boisson pourrait combattre l’arrivée d’Alzheimer et le déclin cognitif plus largement.

Sources :
[1] Wikipedia, Butter tea
[2] No good buttered tea, no good work
[3] Tibetan Yak Butter Tea Is as Chunky as It Sounds
[4] Neuf raisons de manger des œufs (la 3e est ma préférée)
[5] Le Café Gras – L’arme secrète du paléo moderne
[6] Le café au beurre : nouvelle tendance aux États-Unis
[7] Nafar F, Mearow KM, « Coconut oil attenuates the effects of amyloid-β on cortical neurons in vitro », J Alzheimers Dis. 2014;39(2):233-7. doi: 10.3233/JAD-131436.
[8] Effects of beta-hydroxybutyrate on cognition in memory-impaired adults
[9] Fatty Acids and Derivatives as Antimicrobial Agents
[10] Twenty-four-hour energy expenditure and urinary catecholamines of humans consuming low-to-moderate amounts of medium-chain triglycerides: a dose-response study in a human respiratory chamber
[11] Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease
[12] Pourquoi cette folie de l’huile de noix de coco ?

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.
Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).


Dominique BERNARD LEDI
Thérapies globales
203 Rue du Bosc
30260 QUISSAC
04 66 77 40 62
http://bienetreavecsoi.jimdo.com

 

26/04/2015

Quatre arnaques en pharmacie

Voici quatre médicaments vendus en pharmacie qui sont des arnaques :

Le Guronsan pour les lycéens fatigués

Selon la légende, une pastille de Guronsan contient autant de caféine que 27 tasses de café. Ce serait un produit prodigieux pour aider les adolescents fatigués à réviser et stimuler les employés démotivés !
Mais c'est une fable. Le Guronsan ne contient que 50 mg de caféine [1], bien moins qu'une tasse de café (95-200 mg) [2].
Et son prétendu pouvoir dopant ne vient certainement pas de ses autres ingrédients !
À part un peu de vitamine C, il ne contient que : du sucre de table (saccharose),  du sel (sodium), 400 mg de glucuronamide, un composé chimique qui n'a aucune propriété médicale démontrée [3] , de l'arôme de « Gin fizz » pour donner l'impression d'un produit « actif » (aussi parce que ça pétille), et des additifs.

Désinfectants et antiseptiques pour les bobos

Quel parent ne se sentirait pas coupable, indigne même, de ne pas avoir de « pschitts » et de bouteilles de désinfectant pour soigner les blessures, le « qui pique » étant toujours considéré comme le plus efficace contre l'infection ?

Produits phare de la vente libre en pharmacie, les désinfectants et antiseptiques sont pourtant inutiles. Aucun n'est aussi efficace, et à usage universel, que l'eau chaude du robinet (dans nos pays).

Le mercurochrome, toxique, est désormais interdit. L'alcool ne doit jamais être utilisé sur la peau, mais uniquement à la désinfection des instruments (thermomètre, aiguille). L'eau oxygénée brûle atrocement les plaies. La chlorhexidine laisse persister de nombreux germes. La teinture d'iode tache et peut provoquer des allergies.

Reste le chlorhydrate d'octenidine, qui est très efficace contre une large palette de micro-organismes infectieux (bactérie, virus, mycoses). Toutefois, il n'est réellement utile qu'en milieu hospitalier, pour les grosses plaies et brûlures à fort risque d'infection. C'est le cas également des antibiotiques à mettre sur la peau. Laissez les médecins manipuler ces produits.

Pour les blessures sans gravité, le mieux de loin est de laver abondamment la plaie avec de l'eau chaude. Il faut un peu de courage au départ mais le miracle est que ce traitement peut supprimer complètement la douleur en un temps record, et accélère considérablement la cicatrisation. Et pour les enfants qui ont surtout besoin d'être rassurés, un bon « bisou magique » de Papa ou de Maman sur le bobo fera encore mieux que les « produits ».

Pour les plaies qui saignent, appliquer ensuite un pansement gras qui n'arrachera pas la croûte quand vous l'enlèverez. (Vous pouvez aussi vous reporter à l’une de mes précédentes lettres pour savoir en détail comment traiter les petites blessures.

Médicaments contre le rhume

Si vous attrapez un rhume, c'est parce que votre système immunitaire est affaibli.

Normalement, il aurait dû éliminer le virus avant que vous ne ressentiez les symptômes (nez qui coule, oreilles bouchées, mal de tête, yeux larmoyants).

Toutefois, même s'il a été lent au démarrage, votre système immunitaire est désormais le seul maître à bord. C'est lui qui va éliminer le rhume et vous ne pouvez rien faire pour accélérer la guérison. Cela prendra entre une semaine et dix jours.

Par contre, pour la prochaine fois, prenez de la vitamine C, de la vitamine D, des probiotiques pour votre flore intestinale (centre très important de l'immunité), redoublez d'attention sur votre nourriture, en évitant toute malbouffe.

N'imaginez pas que vous obtiendrez un quelconque effet positif des médicaments contre le rhume.

Bien qu'il en existe des dizaines sur les étagères des pharmacies (Humex, Drill, Fervex, Actifed, Nurofen…), tous ont des effets indésirables qui surpassent leurs maigres avantages.

Il faut bien être conscient de leur mode d'action : en fait de vous « guérir du rhume », la plupart contiennent simplement du paracétamol ou de l'ibuprofène, des produits qui font baisser la fièvre et suppriment la douleur, ce qui n'est pas souhaitable car la fièvre est un mécanisme naturel d'élimination des virus.

Pour vous déboucher le nez ou les oreilles, ils contiennent des produits qui resserrent les vaisseaux sanguins. La conséquence est de vous exposer à des risques d'accident vasculaire cérébral, d'infarctus du myocarde ou de problèmes neurologiques sévères [4]. Ils sont donc à proscrire formellement chez les moins de 15 ans et chez les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires ou neurologiques.

Enfin, troisième possibilité, ils contiennent des antihistaminiques, des produits qui réduisent les réactions immunitaires, supprimant les symptômes mais laissant ainsi la voie libre aux virus !

Mieux vaut prendre un bon grog bien chaud (citron, miel et une goutte de rhum), du bouillon de poule (avec les os, chargés en moelle), et faire des inhalations d'eucalyptus.

Médicaments contre l'ostéoporose

Les femmes sont incitées à prendre de plus en plus de médicaments contre l'ostéoporose (maladie des os poreux), et il est vrai que, après la ménopause, leurs os ont tendance à se fragiliser.
Toutefois, le nombre de fractures observées chez les femmes âgées ne connaît aucune diminution.

Ce n'est pas étonnant : aucune étude n'a montré que les biphosphonates (médicaments contre l'ostéoporose) renforcent la solidité des os.
Il faut savoir que les biphosphonates sont des produits qui viennent de l'industrie de la lessive, qui les utilise pour empêcher le magnésium et le calcium de se redéposer sur le linge [5].
Ils fonctionnent en bloquant la capacité de notre corps à détruire les vieilles cellules d'os.
A priori, cela peut sembler une bonne chose. Sauf que la raison pour laquelle nous avons ce mécanisme de destruction de nos vieilles cellules d'os, c'est pour leur permettre d'être remplacées par de nouvelles cellules, plus solides !
Si vous empêchez ce processus naturel d'avoir lieu, ne soyez pas surpris que vos os deviennent de plus en plus fragiles.

La solution : les os sont comme les muscles, ils se renforcent lorsque vous poussez et tirez dessus. Ils fondent quand vous ne vous en servez pas. Pour garder des os solides, il faut donc les soumettre à l'effort, en faisant de l'exercice physique. Et vous trouverez tous les sels minéraux nécessaires à leur entretien en mangeant beaucoup de légumes, surtout les légumes verts.

À votre santé !  Jean-Marc Dupuis

[1] EurekaSanté : GURONSAN ; [2] Caffeine content for coffee, tea, soda and more ;[3] Glucuronamide ;[4] Bon usage des médicaments ;[5] Les bisphosphonates qu'est-ce que c 'est ? ;
[6] Haute Autorité de Santé

Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Dominique BERNARD LEDI
Thérapies globales
203 Rue du Bosc
30260 QUISSAC
04 66 77 40 62
http://bienetreavecsoi.jimdo.com